Chercher:
Chercheur avancé
Chercher
  English
  Español
Français
  Italiano
  Português
HOME CHERCHER CONTACT
ACCÈS
Présentation
Les titres des membres
Le cartel
La passe
RadioLacan.com
Lacan Quotidien
LC Express
LC Express
EFP
FAPOL
Les Écoles » Les titres des membres
LES TITRES DES MEMBRES
LA COMMISSION DE LA GARANTIE
LE DISPOSITIF DE LA PASSE
Las Escuelas
 
LES TITRES DES MEMBRES

Les membres des Écoles qui exercent la psychanalyse peuvent le faire:

- En tant que membres de l'École, admis comme tels sous la responsabilité du Conseil et ayant déclaré exercer la fonction d'analyste. Ils sont inscrits dans l'Annuaire avec la mention AP (analystes praticiens).

- En tant qu'une commission ad hoc, appelée commission de la garantie, les garantit comme issus de la formation que l'École dispense, leur conférant le titre d'AME (analystes membres de l'École), titre sous lequel ils sont inscrits.

Par ailleurs, le titre d'AE (analyste de l'École) est octroyé pour trois ans à ceux qui, au terme de la procédure qui s'effectue dans le dispositif de la passe, sont jugés susceptibles par l'instance responsable - appelée Cartel de la passe - de témoigner, devant la communauté analytique, des problèmes cruciaux de la psychanalyse.

Le texte de référence le plus important concernant les titres des membres des Écoles est La Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l'École. Lacan y pose:

"… un principe : le psychanalyste ne s'autorise que de lui-même. Ce principe est inscrit aux textes originels de l'École et décide de sa position. Ceci n'exclut pas que l'École garantisse qu'un analyste relève de sa formation. Elle le peut de son chef. Et l'analyste peut vouloir cette garantie, ce qui dès lors ne peut qu'aller au-delà: devenir responsable du progrès de l'École, devenir psychanalyste de son expérience même.

À y regarder de cette vue, on reconnaît que dès maintenant c'est à ces deux formes que répondent:

I. L'AME ou analyste membre de l'École, constitué simplement par le fait que l'École le reconnaît comme psychanalyste ayant fait ses preuves.

C'est là ce qui constitue la garantie venant de l'École, distingués d'abord. L'initiative en revient à l'École, où l'on n'est admis à la base que dans le projet d'un travail et sans égard de provenance ni de qualification. Un analyste praticien n'y est enregistré au départ qu'au même titre où on l'y inscrit médecin, ethnologue, et tutti quanti.

II. L'AE ou analyste de l'École, auquel on impute d'être de ceux qui peuvent témoigner des problèmes cruciaux aux points vifs où ils en sont pour l'analyse, spécialement en tant qu'eux-mêmes sont à la tâche ou du moins sur la brèche de les résoudre. Cette place implique qu'on veuille l'occuper: on ne peut y être qu'à l'avoir demandé de fait, sinon de forme.

Que l'École puisse garantir le rapport de l'analyste à la formation qu'elle dispense, est donc établi.

Elle le peut, et le doit dès lors."
 

LES ÉCOLES
DE L'AMP >>
EBP ECF ELP EOL NEL NLS SLP